Oluf lit « Tout s’effondre » de Chinua Achebe

Permalink 0

Après un été passé à écrire, nous revoici repartis dans un nouveau cycle : Rentrée, Toussaint, Noël, Nouvel an toussa toussa…

Je suis très contente de vous retrouver pour plein de nouveautés, restez à l’écoute!

Tout s’effondre est un classique de la littérature. Il s’agit du premier roman de Chinua Achebe publié en 1958 (en pleine époque coloniale). Le livre fut traduit en 45 langues et sera vendu à des dizaines de millions d’exemplaires.

L’oeuvre de Chinua Achebe visait à redonner amour et dignité au peuple Africain (quand je parle d’Afrique je ne parle pas de blanc ou de noir mais des valeurs). Aujourd’hui encore, il est très commun quand je rencontre des occidentaux de les entendre déclamer que la colonisation a été une bonne chose pour l’Afrique. En tant qu’africaine, ceci m’a toujours hérissé mais comment revendiquer ce que des siècles d’esclavage, d’exploitation et colonisation ont permis de gommer? 

Cette vision a toujours provoqué la frustration de bon nombre de penseurs africains qui se sont appliqués à montrer une autre vérité : une Afrique précoloniale fière de ses traditions et de ses fils. Chinua Achebe est de cette veine.

Le monde s’effondre raconte la vie d’Ekonkwo, jeune homme Ibo vivant dans le visage d’Umofia qui voit son monde irrémédiablement bouleversé par l’arrivée de missionnaires britanniques. Le roman est divisé en trois parties. Les deux premières s’appliquent à expliquer comment la culture Ibo et la dernière partie la rencontre des deux cultures. Cinquante ans après on sait comment l’histoire s’est finie. 

Je salue le travail d’historien de l’auteur qui s’est appliqué à montrer une Afrique du 19ème siècle sans les clichés et propagande colonialiste infériorisante. 

Résumé

Dans le village ibo d’Umuofia, Okonkwo est un homme dont la puissance et le courage sont vantés par tous, dont la voix est écoutée. Rejeton d’un père lâche et paresseux, il doit à lui seul ce qu’il est aujourd’hui : un fermier prospère qui veille sur ses trois épouses et sur ses huit enfants, un sage guerrier jouissant de la confiance des anciens.
Son monde repose sur un équilibre cohérent de règles et de peurs, de rituels et de traditions. Okonkwo habite ce monde, l’accepte et le maîtrise, il en est même l’un des garants. Ce qu’il ignore, c’est que l’extérieur s’apprête à violer une réalité qu’il croyait immuable : les missionnaires d’abord, les colons britanniques ensuite vont bientôt bouleverser irrémédiablement l’existence de tout son peuple.
Tragique roman à la langue limpide, fable cruelle retraçant la destinée d’un homme fier qui ne plie pas, Tout s’effondre rend hommage à l’Afrique précoloniale à l’aube de sa décomposition. “Tant que les lions n’auront pas leurs propres historiens, l’histoire de la chasse glorifiera toujours le chasseur”, dit un proverbe africain que Chinua Achebe aimait à citer. Avec ce roman magistral, il devenait l’un des premiers lions du continent à prendre la plume.

Citations

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *