Oluf lit « 13 à table! 2017 »

Permalink 0

C’est reparti pour une nouvelle année, une nouvelle année pour partager de belles chroniques et des moments géniaux à vivre ensemble.

Bonne année 2017!! Que cette année soit une fructueuse et l’année des grandes réalisations!

Durant ces vacances de Noël, j’ai jeté mon dévolu sur le recueil de nouvelles 13 à table! C’est déjà la troisième édition au profit du resto du coeur. Un livre acheté = 4 repas distribués. Donc faîtes-vous plaisir et offrez-le sans hésiter. 

Avis

Si vous n’aimez pas lire, ce livre est fait pour vous. Les nouvelles sont des textes courts. Du coup, vous serez moins oppressés que par un bon vieux roman de 250 pages. Un recueil de nouvelles, c’est comme une boîte de chocolats: il y a des goûts différents et notamment ce chocolat à la liqueur qui reste toujours en dèche dans la boîte. Mais on peut s’envoyer 10 pages tranquille d’un coup puis poser la boîte.

N’achetez pas ce livre pour faire une bonne action (même si c’est louable), achetez-le rien que pour apprécier la variété de saveurs. 5€ => 13 auteurs! Vous en aurez pour votre argent! Pour ma part, j’ai eu un coup de coeur pour 8 textes sur les 13. Des auteurs que je lirais certainement en roman pour regoûter leur style. 

Résumé

Les plus grands auteurs de la littérature contemporaine ont pris leur plus belle plume pour la troisième année consécutive afin de vous concocter un délicieux recueil de nouvelles autour d’un thème : l’anniversaire.

Le joyeux, le sinistre, le raté, celui qui finit dans les larmes ou le sang, l’apothéose de la fête et les éclats de rire, tout y est, comme dans la vie.

Treize bougies à souffler sans modération.

Citations

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Oluf lit la saga des Ravenel de Lisa Kleypas

Permalink 0

Ce mois je ne vais pas parler d’un livre mais de plusieurs… Plus précisément, je vais vous parler d’un auteur : Lisa Kleypas!

C’est la star incontestée de la littérature sentimentale. Elle a reçu plusieurs distinctions littéraires et ses livres sont traduits en 14 langues.  La littérature sentimentale, c’est l’un de mes dadas. Dans la France littéraire, ce genre est souvent critiqué pour sa mauvaise qualité, assimilé (à tord) aux harlequins. De nature romantique (et un peu naïve), j’adore les histoires d’amour.

D’autant plus que le mois de décembre est pour le mois de l’amour par excellence : avec les fêtes de Noël et du nouvel : on ne pense qu’à faire plaisir à ses proches d’amour.

Avis

Deux tomes de la saga sont déjà sortis : Coeur de Canaille et une orchidée pour un parvenu.

Le décor est bien campé, on s’évade aisément dans cette Angleterre du 19 ème siècle : où l’utilisation des pots de chambre fait rage, où le cheval était le moyen principal, où les femmes veillaient jalousement sur leur réputation.

J’adore le style léger et drôle de l’auteur, Lisa n’a pas son pareil pour nous plonger dans un univers.

Le point « négatif » – imputable au genre – est que l’intrigue est archi-prévisible… Mais c’est aussi la grande force, alors qu’on sait comment ça va se finir, la lecture reste plaisante, le rythme soutenu et on prend plaisir à voir les personnages évoluer.

Les citations sont extraites des deux premiers tomes.

Vivement le tome 3 qui arrivera en février prochain! Yeayyyyy!

Résumé

couverture_les_ravenel_tome_1_coeur_de_canaille

Une canaille, c’est ainsi que Devon Ravenel se définissait à l’époque où il menait une vie futile et égoïste. Ce qui lui convenait tout à fait. Jusqu’au jour où la mort inattendue de son cousin Theo fait de lui le nouveau comte de Trenear. Un destin auquel rien ne l’a préparé. Du jour au lendemain, le voici criblé de dettes, à la tête d’un gigantesque domaine comptant plus de deux cents familles de métayers. Accablé par tant de responsabilités et conscient de son incompétence, Devon décide aussitôt de tout vendre pour reprendre son existence bohème. N’est-ce pas ainsi qu’agirait tout bon vaurien de sa trempe ? Mais c’était avant de rencontrer Kathleen, une jeune femme courageuse, pétrie de grands principes, qui va révéler le héros qui sommeillait en lui…

Citations

 

Oluf lit « Liane Moriarty : Le secret du mari »

Permalink 0

Avec presque deux semaines de retard, la chronique du mois!

Ce mois, j’ai eu beaucoup de mal à choisir le livre que j’allais chroniquer. Tous les mois, je lis plusieurs livres en parallèle et je chronique celui que j’ai le plus aimé. Et donc ce mois, mon dévolu s’est jeté sur Liane Moriarty.

Avis

Dès le départ, on est englué dans le quotidien des trois héroïnes : Cécilia , une super Bree VanDer Kamp empêtrée dans des problèmes ménagers, Tess qui découvre l’infidélité de son mari et Rachel éprouvée par la disparition de sa fille. Mais le début traîne en longueur : Cécilia qui n’arrive pas à décider si elle va ouvrir cette putain de lettre et Rachel plongée dans les regrets. Le livre commence vraiment presque qu’au milieu quand Cécilia ouvre cette lettre et alléluia! On se laisse embarquer et on a hâte de savoir comment ça va se finir.

Résumé

couverture_lianemoriarty_secret-du-mari

Jamais Cecilia n’aurait dû trouver cette lettre dans le grenier. Sur l’enveloppe jaunie, quelques mots de la main de son mari : « A n’ouvrir qu’après ma mort ». Quelle décision prendre ? Respecter le voeu de John-Paul, qui est bien vivant ? Ou céder à la curiosité et découvrir un secret qui risque de bouleverser sa vie ?

 

Citations

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Enregistrer

Enregistrer

Save the date : Mon roman sera publié le…..

Permalink 0

Ces douze derniers mois, j’ai dû faire face à un fléau insidieux. Un fléau que beaucoup d’entrepreneurs connaissent et de façon plus générale tous ceux qui se lancent dans un nouveau projet rencontrent.

Quand j’ai débuté mon projet de roman, j’étais pleine d’enthousiasme et de joie, excitée à l’idée de mettre en forme les idées folles qui germaient dans ma tête. Mes doigts n’allaient pas aussi vite que mon esprit le réclamait, j’étais sous ecstasy.

Puis, j’ai rencontré des problèmes… Inévitables quand on se lance un nouveau projet…

 

Le perfectionnisme

Par perfectionnisme, j’ai pris mon temps. Je voulais apprendre des meilleurs pour ne pas faire les erreurs du débutant: comment garder une histoire captivante, comment faire des personnages réussis, comment réussir la promo…. Comment, comment, comment?! Mon enthousiasme s’est émoussé à mesure que je me murais dans le déni. A un tel point qu’écrire m’a ennuyé. Je ne trouvais plus le fun. J’ai commencé à trouver toutes les bonnes raisons pour ne pas avancer : plan pas suffisamment détaillé, personnages pas assez travaillés, manque de temps à cause de mon travail,  la flemme…. Bref, je procrastinais.

Et pourtant! Cette histoire continuait de m’obséder! Me titillant, me harcelant, il fallait que je la raconte, qu’elle sorte de mon corps! Forte ce ressenti : j’ai lancé Oluf écrit. Comment ne pas écrire alors que je m’exposais. Je m’étais donné comme un an. Facile je me disais. Et pourtant….

J’étais perdue. Avoir pris conscience que je me sabotais ne suffisait pas. Il me manquait quelque chose d’essentiel…. J’ai commencé à chercher.

 

Un fou

Et mes recherches ne m’ont pas donné grand chose. Mais en fouillant voilà que je tombe sur ce mec super marrant, un fou. Le mec se postait tous les jours en photo en réalisant un défi qui le sortait de sa zone de confort. Les mois passaient et il continuait. Plus je le voyais, plus je l’admirais. Putain, si seulement je pouvais faire pareil!

Puis un meetup… Une vingtaine d’inconnus. Je suis un peu stressée, le cadre super cosy dans Paris. Bilan, j’ai passé une soirée formidable, j’ai rencontré des gens mémorables et pour la première fois de ma vie, je regoutais à cette félicité qui m’avait manqué.

Ce fameux soir, j’ai pris un engagement devant ce groupe : décider de la date de publication de mon roman et surtout l’annoncer sur ce site. On était bien dans l’esprit de la sortie de zone de confort. Donc je l’annonce à 04h30 du matin, en cachette…. Pour être sûre que personne n’y fera attention.

Save the date

Le remède face à la peur c’est l’action. Et c’est avec plaisir que j’annonce que mon roman sortira le 1er juillet 2017.

Pour être honnête, je n’en ai pas écrit grand chose. L’histoire est beaucoup dans « ma tête » et je ne sais pas comment je vais faire. Mais j’ai confiance. Tout ira bien, car je ferai ce qu’il faudra et je mettrai toute mon énergie pour y parvenir!!

save the date mon prochain roman disponible le 1er juillet 2017

Car le bonheur est dehors de la zone de confort. Mais je n’ai pas l’intention de vivre dans la médiocrité donc je vais le chercher.

 

Je me dépêche, il me reste plus que

 

{"animation":"smooth","circlewidth":"0.1","backgroundwidth":"1.2","backgroundcolor":"#313332","is_days":"1","daysbackgroundcolor":"#cc2c2c","is_hours":"1","hoursbackgroundcolor":"#2d347f","is_minutes":"1","minutesbackgroundcolor":"#3a42a6","is_seconds":"1","secondsbackgroundcolor":"#4f58c4","days_text":"Days","hours_text":"Hours","minutes_text":"Minutes","seconds_text":"Seconds"}

 

 

Ressources

Si vous voulez découvrir Hanine, c’est par ici.

Si vous voulez découvrir les mécanismes de la procrastination, la conférence TED  de Tim Urban est une référence.

A voir et à revoir:

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

[EDIT] Concours aufeminin 2016 est terminé!

Permalink 0

[EDIT] Le concours est maintenant terminé. Merci à tous pour vos nombreuses marques de soutien. Je vous tiendrai au courant de la suite.

Le concours aufeminin

Déjà la dixième édition du concours et pour ma part, ma troisième participation. Comme chaque année, les thèmes étaient très inspirants. le thème qui m’a interpellée est celui sur Snapchat. L’application des djeuns, celle que les marques investissent à tout prix.

Pour ma part, j’avoue ne pas trouver Snapchat très utile : je ne comprends pas comment elle marche ni avec qui l’utiliser (oui je suis une mamie ^^).

C’était donc un vrai défi pour moi. La première version de Love Story comptait 15000 signes, loin des 3000 signes maximum imposés par le concours. J’ai donc pensé à un moment même ne pas participer, découragée par l’idée de supprimer 12000 signes, ce qui correspond à retirer 5 pages et demi sur 8 pages.

oluf_emi_aufeminin_love_story

 

Tout a commencé sur Snapchat

Mais voilà, j’y suis arrivée. Mon texte a été mis en ligne le 12 octobre, jour de mon anniversaire! Un vrai cadeau!

Trève de bavardages!! Vous pouvez donc découvrir le texte ici. Tant qu’à faire, en plus de le lire, un petit clic pour le soutenir serait appréciable!

/!\ Le vote se fait via le compte Facebook en comptabilisant les likes. Comme sur Facebook, on ne peut pas liker plusieurs fois le même lien. Liker une fois supplémentaire, correspond à retirer son vote. Donc, liker une seule fois suffit

Vous pouvez aussi laisser un commentaire en dessous de cet article pour me dire ce que vous en avez pensé du texte!

Comment voter?

Tout simple en cliquant sur le j’aime

capture

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer